L'échevin des Travaux publics de Crainhem, Thierry Van de Plas, a été démis lundi de ses fonctions scabinales par le collège, a indiqué à l'agence Belga la bourgmestre de la commune, Véronique Caprasse (lire tous les détails de cette affaire en cliquant ici). "Nous lui avons demandé sa démission, ce qu'il a refusé. Nous lui avons donc retiré ses compétences", a-t-elle indiqué. Le collège n'ayant pas le pouvoir d'exclure un de ses membres, il pourra continuer de siéger à ses réunions. D'autres autorités, notamment la tutelle régionale, pourraient être amenées à se pencher sur ce cas, précise Mme Caprasse.

M. Van de Plas confirme ces informations, mais dénonce une décision "excessive légalement". Très accablé, il se défend de tout négationnisme, en dépit des propos qui lui sont attribués. "J'affirme qu'il y a eu les camps de concentration et les fours crématoires", s'exclame-t-il.

Exclu également de son parti, l'échevin croit savoir qu'une réunion de mandataires du cdH sera organisée demain/mardi pour évoquer sa situation. "Je ne serai même pas entendu", déplore-t-il.