L'informateur Bart De Wever poursuivra ses consultations mercredi. Il rencontrera successivement Luc Cortebeeck, président national ACV-CSC à 10 heures, puis Rudy De Leeuw, président national ABVV-FGTB à 10 heures 45 et enfin Jan Vercamst, président national ACLVB-CGSL à 11 heures 30.

L'informateur Bart De Wever se rendra pour la quatrième fois au palais vendredi. Il devrait faire à cette occasion son dernier rapport intermédiaire au Roi. Il espère en effet terminer sa mission ce week-end et remettre son rapport final. Celui-ci devrait comporter les contours d'un accord et esquisser l'éventuelle future coalition, a-t-on appris de sources N-VA. Après sa rencontre avec les représentants des mutualités mardi, M. De Wever verra ceux des syndicats mercredi. Comme prévu, jeudi et vendredi, il rencontrera les présidents des partis politiques. Il se limitera à ceux qui entrent en ligne de compte pour une éventuelle coalition. C'est ainsi qu'il ne verra pas les présidents du Vlaams Belang, de la Lijst Dedecker et du Parti Populaire.

De Wever recevra les partis dans l'ordre croissance, des plus petits vers les plus grands. Il commencera jeudi avec les écologistes d'Ecolo et Groen!. Il verra ensuite le cdH, puis l'Open Vld, le sp.a et CD&V. Vendredi, il rencontrera les présidents du MR et du PS. Dans l'après-midi, il fera un rapport intermédiaire au roi Albert II. Il commencera ensuite la rédaction de son rapport final. L'informateur n'exclut pas qu'il devra voir une deuxième fois les présidents de parti. Il veut en tout cas terminer sa mission d'information le prochain week-end ou au début de la semaine prochaine.

Dans son rapport final, Bart De Wever a l'intention d'esquisser les contours d'un accord et de la coalition du futur gouvernement. Si tout se passe commen prévu, il pourrait alors transmettre le flambeau au formateur. A la N-VA on dit encore espérer un nouveau gouvernement pour la rentrée parlementaire soit à la mi-octobre. Il semble en effet qu'il faudra de deux à trois mois pour arriver à constituer un gouvernement, ajoute-t-on.

Quant à la proposition de répartir entre 70pc d'économies et 30pc de recettes nouvelles l'effort qui doit permettre de revenir à l'équilibre budgétaire en 2015, il s'agit d'une idée N-VA qui n'a pas encore fait l'objet de discussion avec d'autres partis, précise-t-on chez les nationalistes flamands. "Vu le taux d'imposition déjà élevé dans notre pays, l'accent doit être mis sur les économies mais celles-ci ne suffiront pas pour atteindre le résultat demandé", souligne-t-on à la N-VA.