DéFI s'est mis dimanche en ordre de bataille en procédant à l'élection d'une nouvelle secrétaire générale et des présidents de ses comités permanents pour Bruxelles, la Wallonie et la périphérie. 

L'événement était organisé sous la forme d'un congrès électif organisé à Nivelles quelques semaines après un autre rassemblement de ce type qui avait permis à la formation amarante de se choisir un nouveau président en la personnes de François De Smet.

Pour le secrétariat général, la seule candidate en lice, l'avocate Alexandra Dupire (Brunehaut), fille de Jacques Dupire, l'ex-bourgmestre faisant fonction (MR) de Frasnes-lez-Anvaing a été élue par 96% (390 voix) des 408 votants. Mme Dupire était tête de liste DéFI dans le Hainaut lors des élections fédérales de mai dernier.

Pour Bruxelles, le président sortant du comité permanent, le député bruxellois Michaël Vossaert, a été élu dès le premier tour, fort de 63% des voix (129 voix sur 210), devant l'échevine schaerbeekoise Deborah Lorenzino (28% - 58 voix) et Pierre-François Picquet, candidat aux élections communales de Schaerbeek en 2018 (9% - 19 voix).

Le nouveau président de DéFI Wallonie est Pascal Goergen, échevin à Grez-Doiceau. Il a été élu par 61% des 177 votants (105 voix) et l'a emporté face à Patrice Horn, conseiller communal à La Hulpe (39% - 67 voix). Julie Leclercq, conseillère communale à Engis, et ex-candidate à l'élection pour la présidence du parti remportée par François De Smet le 1er décembre dernier, a annoncé sa démission vendredi dernier.

L'unique candidat à la présidence de DéFI Périphérie, Pascal Dujardin (Overijse), qui était candidat DéFI pour Bruxelles et les communes à facilités aux fédérales 2019, a pour sa part reçu le soutien de 24 des 25 militants de la périphérie (96%) qui avaient fait le déplacement dimanche à Nivelles.