Plus de 40% des militaires belges devraient partir à la retraite dans les années à venir. Sans mesures, les effectifs tomberont à 20.500 personnes d'ici 2025, un plancher historique.

Inverser rapidement la tendance est une condition sine qua non pour garder une défense efficace, explique Mme Dedonder dans une note qui sera officiellement présentée au Parlement mardi.

C'est pourquoi la ministre veut attirer plus de civils. Ils représentent actuellement 5% des effectifs de l'armée, alors qu'ils sont environ 15% dans les pays voisins. Un niveau que Mme Dedonder souhaite atteindre d'ici 2024.

La ministre prévoit également d'augmenter progressivement les salaires. Les militaires pourront en outre, si leur fonction le permet, travailler plus souvent de chez eux.

L'objectif est de recruter plus de 10.000 personnes au cours de la législature.