Une délégation composée de trois parlementaires belges est arrivée lundi dans la capitale syrienne, Damas, a relayé la télévision libanaise Al Mayadeen. Il s'agit de trois élus du Vlaams Belang, les députés fédéraux Filip Dewinter et Jan Penris, et la sénatrice Anke Vandermeersch. 

Ceux-ci sont accompagnés d'un membre du parti nationaliste francophone Démocratie nationale, Marco Santi. Contacté à Damas, celui-ci se dit l'organisateur de ce voyage qui se fait néanmoins "sur invitation du gouvernement syrien". 

M. Santi affirme vouloir se rendre compte de la situation dans le pays au moment où celui-ci débute une cinquième année de conflit. "Nous avons rencontré des parlementaires syriens et nous serons reçus demain (mercredi) par le président Bachar al Assad", prétend M. Santi. 

La délégation belge, qui a visité des "réfugiés", entend se faire "un avis sur place concernant M. Assad présenté dans la presse comme un dictateur, mais la réalité est toute autre", estime M. Santi. D'après la Chambre, que nous avons contactée, la visite de cette délégation ne fait pas partie des voyages planifiés. Certains membres de cette délégation étaient déjà sur place fin de l'année dernière pour une conférence sur le terrorisme.