Une parlementaire N-VA, Kathleen Depoorter, ainsi que plusieurs parlementaires du Vlaams Belang, dont Katleen Bury, Hans Verreyt, Ellen Samyn, Kurt Ravyts et Nathalie Dewulf ont reçu mercredi, à leur domicile respectif, des enveloppes contenant une poudre suspecte, sans autre revendication. Une enquête est en cours.

"Les gens qui ont un problème avec mon parti ou avec la manière dont je fais de la politique, peuvent toujours me le faire savoir. Mais intimider les politiciens avec de telles actions, c'est une forme de terreur qui n'a pas sa place dans notre société", a réagi Kathleen Depoorter.