La N-VA veut que la Flandre supprime l'écharpe tricolore des bourgmestres et change l'ordre de placement des drapeaux aux maisons communales, écrit lundi le Belang van Limburg sur son site internet. De source proche des négociateurs pour la constitution du gouvernement flamand, on confirme l'existence de cette demande qui à ce stade ne fait pas l'unanimité. Les nationalistes souhaitent que les bourgmestres flamands portent une écharpe plus représentative de la Flandre. Aujourd'hui, le seul symbole de la Flandre est un petit lion flamand sur les trois couleurs nationales dont la N-VA demande la disparition.

Elle demande également que l'on procède à un changement de l'ordre d'importance des drapeaux hissés aux maisons communales en Flandre. Actuellement, la priorité est accordée au drapeau belge, puis aux drapeaux flamands, européen, provincial et communal. Le lion flamand doit pouvoir flotter devant les autres, estime la N-VA.

Ce n'est pas la première fois que la N-VA plaide la suppression de l'écharpe tricolore du bourgmestre. Un compromis forgé en 2006 avait permis d'y ajouter un petit lion flamand. Mais depuis, les revendications nationalistes étaient revenues sur la table en 2009 et en 2014.