Point de (bonne) surprise, ce mercredi 13 mai, à l’issue du Conseil national de sécurité (CNS). Les nouvelles mesures de déconfinement présentées à la presse en début d’après-midi par la Première ministre, Sophie Wilmès (MR), - entourée des principaux ministres fédéraux et des cinq ministres-Présidents des entités fédérées - étaient attendues. La semaine dernière, le CNS avait en effet "gâté" la population belge, à quelques jours de la fête des Mères, en officialisant sa décision de permettre la reprise des contacts sociaux, certes sous conditions strictes, un peu plus tôt que prévu.

Cette fois, donc, rien de tout cela. Sur base du rapport des experts chargés de plancher sur le déconfinement progressif des Belges (le fameux GEES), les décideurs politiques ont, en fait, officiellement lancé, mercredi, la "phase 2" de ce plan, qui démarre lundi prochain. Une première étape cruciale a déjà été franchie, le lundi 11 mai, avec la réouverture de la grande majorité des commerces. La prochaine étape n’aura pas lieu avant le 8 juin. À partir de lundi prochain, voici, mesure par mesure, les nouvelles règles en vigueur :

1. Les écoles

Les écoles du pays pourront rouvrir partiellement et progressivement leurs portes aux enseignants et aux élèves. Cela concerne uniquement les élèves de l’enseignement primaire et secondaire (avec une priorité accordée aux sixièmes primaire et secondaire, années certifiantes), et ce dans des conditions strictes d’organisation. Les maternelles resteront fermées pour le moment. L’enseignement supérieur, quant à lui, a déjà organisé sa fin d’année académique en concertation avec les autorités communautaires. "Ce retour à l’école génère à la fois de l’excitation et de l’appréhension chez nos enfants concernés", a commenté la Première ministre. Le port du masque sera obligatoire pour le personnel et pour les élèves âgés de plus de 12 ans. À quelques jours de cette "reprise", certains directeurs d’école craignent toutefois de ne pas disposer d’un stock de masques suffisant. Interrogés, mercredi, à ce sujet, les ministres-Présidents flamand et de la Communauté germanophone ont assuré que la distribution de masques dans les écoles suivait son cours et que tout le matériel de protection serait arrivé à bon port d’ici vendredi. Visiblement un peu plus embêté par la question, le ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Pierre-Yves Jeholet (MR), a fait savoir, de son côté, que la livraison des masques était en cours et que leur distribution dans les écoles se ferait "probablement et au plus tard ce week-end". " Nous avons informé les écoles de la situation", a-t-il, par ailleurs, insisté. Si tout se passe comme l’affirment les ministres-Présidents des trois Communautés, toutes les écoles du royaume seront donc équipées en masques d’ici lundi matin.



2. Les musées et les bibliothèques

La culture est un secteur, actuellement étranglé par la crise sanitaire, qui fait couler beaucoup d’encre ces derniers jours. Sans dévoiler à ce stade le plan de déconfinement pour le secteur culturel, la Première ministre a tout de même annoncé la réouverture officielle des musées et des infrastructures d’intérêt culturel (cf. pp. 36-37). Une mesure assortie de deux conditions : mettre en place une billetterie en ligne ou par téléphone et prendre les dispositions nécessaires pour éviter les effets de foule à l’intérieur de leur établissement. Même traitement pour les bibliothèques qui restent portes ouvertes.


3. Les coiffeurs, marchés et parcs animaliers

Parmi les secteurs de notre économie qui n’ont pas encore eu la permission de reprendre figurent les métiers de contact non médicaux tels que les coiffeurs, les esthéticiennes ou encore les tatoueurs. À partir de lundi, ces métiers pourront reprendre dans le respect strict des conditions suivantes : la prise de rendez-vous, le port du masque ou d’une protection couvrant le nez et la bouche pour le personnel et pour la clientèle et le respect des distances de sécurité entre les clients. Les marchés de maximum 50 échoppes pourront être organisés, avec l’accord des autorités locales. Outre les distances de sécurité et le port du masque (obligatoire pour les commerçants et le personnel, fortement recommandé pour les clients) à respecter, un plan de circulation doit être instauré par les organisateurs de ces marchés. Enfin, les parcs animaliers (mais pas les parcs d’attractions !) pourront également rouvrir. Toutefois, tout ce qui a trait aux bars, restaurants, cafés ou encore plaines de jeux reste portes closes.



4. Les leçons de sport et les cérémonies

Les entraînements sportifs réguliers et les leçons en extérieur et/ou en club pourront reprendre à condition qu’ils se pratiquent en respectant les distances de sécurité et en présence d’un entraîneur. Les groupes de plus de vingt personnes sont interdits. En ce qui concerne les mariages et les enterrements, il sera possible d’accueillir au maximum 30 personnes lors des cérémonies, sous certaines conditions dont le respect des distances de sécurité. Toutefois, il ne sera pas permis d’organiser une réception après la cérémonie.