Ecolo a réclamé lundi l'organisation dès que possible d'une campagne massive de dépistage du coronavirus, alors que la Belgique, confrontée à une pénurie de réactifs, ne pratique actuellement ces tests que sur les patients en proie à des complications. 

"Toutes les personnes présentant des symptômes ou ayant été en contact avec une personne contaminée doivent avoir accès à un test suivant des modalités qui devront être précisées", affirment les Verts dans un communiqué à l'issue d'un bureau politique en ligne.

Ecolo, qui soutient le gouvernement fédéral et participe aux gouvernements dans les entités fédérées, rappelle que le dépistage massif est préconisé par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

"Cette approche volontariste est la seule susceptible de nous offrir une vue précise de la progression réelle du virus. Une connaissance fine du développement de la contagion nous permettra d'allouer au mieux nos ressources pour limiter la pression sur nos hôpitaux et de mieux cibler dans la durée les mesures de distanciation physique", selon le parti.

Pour Ecolo, tous les types et modalités de tests dont la fiabilité est validée doivent être utilisés, en ce compris les kits de test à domicile (à l'image de la pratique du dépistage du cancer du colon).

"De nouvelles techniques (dont celle développée récemment dans l'une de nos universités) permettent d'envisager une rapide augmentation de l'échelle des tests. La mobilisation en urgence des laboratoires du pays sera également nécessaire pour atteindre l'objectif", ajoutent les Verts.