Le président de l'Open Vld a été testé positif au coronavirus ce mardi 8 septembre. L'annonce de celui qui a été nommé préformateur - en compagnie de Conner Rousseau (Sp.a) - par le Roi ce vendredi 4 septembre est venue bousculer des négociations fédérales déjà très agitées. En effet, tous les présidents de parti ainsi que leurs collaborateurs présents autour de la table ont dû à leur tour se soumettre à un test avant de se mettre en quarantaine. Les discussions devront désormais se poursuivre par vidéoconférence.

Mais ce qui provoque du remous ce mercredi matin concerne plutôt la façon dont s'est comporté le libéral flamand ces derniers jours. Selon les informations de La Première, le préformateur aurait éprouvé des difficultés à effectuer son jogging ce lundi soir. A bout de souffle, M. Lachaert a décidé de contacter son médecin, chez qui il s'est rendu le lendemain matin. Le spécialiste a alors effectué un test Covid sur le président de l'Open Vld. Jusque-là, la procédure semble correcte. Mais voilà, une fois le dépistage terminé, l'homme ne s'est pas mis en quarantaine, comme l'exigent les mesures sanitaires. Il a choisi de continuer à mener les négociations fédérales, ont épinglé nos confrères de La Première.

Ce serait d'ailleurs en réunion avec les présidents de parti que M. Lachaert aurait reçu le coup de fil de son médecin lui indiquant qu'il était positif au coronavirus. L'on a appris ce mercredi que les tests des présidents de parti s'étaient avérés négatifs. Certains ont toutefois déjà fait savoir qu'ils se soumettraient à un second dépistage dans 5 à 9 jours, comme le demandent les autorités sanitaires. Egbert Lachaert, de son côté, a communiqué sur son état de santé, ce mercredi. "La fatigue, après des journées intenses, semblait normale, a écrit le libéral flamand sur Twitter. Mais la fièvre d'aujourd'hui, c'est tout autre chose. Je ne le souhaite à personne d'autre."