Sur RTL-TVI, Alexander De Croo a été questionné sur une réouverture possible des magasins le 14 décembre. Selon lui, la situation va devoir être analysée ces prochains jours avant le fameux comité de concertation de ce vendredi. "On va regarder les faits, on va regarder les chiffres. On voit une baisse des contaminations pour l'instant et c'est un bel effort collectif des Belges. Il faut donc évaluer la situation épidémiologique et voir dans quelles conditions certaines réouvertures seront possibles. Il faut toutefois se dire que l'on va rester dans une période avec des mesures très contraignantes."

Pour notre Premier ministre, il faut se baser sur deux phases. La première consiste à contenir le virus et faire baisser les chiffres afin que la situation soit, à nouveau, sous contrôle. La seconde phase, selon lui, c'est celle de la maîtrise. Il faut continuer à garder ces chiffres bas.

Est-ce que les magasins non-essentiels peuvent avoir un espoir de rouvrir le 14 décembre ? "J'aimerais bien donner des perspectives, mais donner des faux espoirs c'est pire", a simplement déclaré le Premier ministre qui ne s'avance pas trop sur le sujet. Interrogé également sur la possibilité pour certains commerces d'ouvrir sur rendez-vous avec les consommateurs, De Croo s'est contenté de dire qu'il "faut attendre vendredi et le comité de concertation."

Alexander De Croo a donné quelques précisions sur l'organisation des fêtes de fin d'année qui se dérouleront d'ici cinq semaines. Au niveau de la bulle sociale, le Premier ministre semble encore assez pessimiste quant à un élargissement de celle-ci avant les fêtes. "Ça m’étonnerait qu’on le fasse, on sait que c’est le milieu social qui mène aux contaminations. Je comprends que pour les personnes seules, il s'agira une période difficile mais on demande de passer ce cap."

Alexander De Croo a également révélé que pour lui, le réveillon de Noël s'organisera avec son foyer familial.

Vendredi, il demandait d'éviter de partir en vacances à la montagne et il a réitéré ses propos sur le plateau de RTL-TVI. De Croo demande à la population d'arrêter "de trouver une échappatoire aux règles".