Le chronomètre est enclenché au siège de Défi. Le parti d'Olivier Maingain cherche encore des centaines de signatures d'électeurs afin de pouvoir déposer sa liste pour le Parlement européen.

Pour ce niveau de pouvoir, Défi doit trouver la signature de 5.000 personnes au minimum pour valider sa liste. Or, il y a quelques jours, le parti amarante s'est rendu compte avec effroi qu'il lui en manquait pas moins de 3.000.

Les militants de la formation politique ont donc reçu l'instruction de jeter toutes leurs forces dans cette bataille. Les listes doivent être déposées pour ce vendredi... Le temps presse.

Le gros couac sera-t-il évité ?

Pour la porte-parole de Défi, toutefois, le nombre de signatures requis pour le parlement européen devrait pouvoir être atteint dans les temps. Pas de couac en vue, selon elle.

Le problème au niveau de l'assemblée parlementaire européenne, c'est que le nombre d'électeurs à réunir est plus élevé que pour les autres enceintes démocratiques.

Par ailleurs, Défi ne disposant pas actuellement d'un nombre suffisant de députés européens (il en aurait fallu cinq), l'étape de la récolte des signatures d'électeurs est obligatoire sous peine de ne pas pouvoir présenter de candidats aux élections européens...