Les consultations qu'entamera la Première ministre Sophie Wilmès pour préparer un plan de relance montrent qu'elle accorde peu de confiance aux trois présidents, estime le sp.a. 

"Les Rois mages (dénomination donnée dans la presse flamande aux présidents du MR, du CD&V et de l'Open Vld) ont dit eux-mêmes qu'ils cherchaient une majorité pour un gouvernement doté d'un plan de relance. Si Wilmès veut elle-même élaborer un plan de relance, pourquoi a-t-elle attendu trois semaines? En fait, la Première ministre dit qu'elle ne croit pas en la mission des trois, sinon elle aurait rédigé directement un plan", faisait-on remarquer au sp.a.

Jeudi soir, le président du MR, Georges-Louis Bouchez, confiait son espoir d'organiser une réunion à six ce week-end, soit les trois partis de la coalition gouvernementale minoritaire -MR, CD&V, Open Vld-, la N-VA, le sp.a et le cdH. Cette première rencontre de la coalition "Arizona" aurait été précédée vendredi d'un nouvel entretien des trois présidents avec leur homologue du sp.a, Conner Rousseau.

Entretemps, les trois présidents se sont déchirés à propos du vote de la loi sur l'avortement avant de se réconcilier.