"Nous ne sommes pas loin d'une solution", a affirmé mercredi matin le chef de groupe PS à la Chambre Ahmed Laaouej, à propos des discussions en vue de former un nouveau gouvernement fédéral. "Il y a autour de la table suffisamment de bonne volonté et de gens responsables que pour penser qu'il faut maintenant atterrir sur base d'un programme de gouvernement qui assure la stabilité", a-t-il ajouté au micro de Bel RTL. 

Le chargé de mission royale Egbert Lachaert (Open Vld) est attendu chez le Roi vendredi pour un premier rapport de sa mission. Si, officiellement, il garde toutes les options ouvertes, les discussions iraient bien dans le sens de la constitution d'une coalition dite "Vivaldi". Celle-ci rassemblerait les libéraux (Open Vld et MR), les socialistes (PS et sp.a), les écologistes (Ecolo-Groen) et les chrétiens-démocrates flamands du CD&V. L'inconnue demeure toutefois quant à la participation de ces derniers à une telle formule.

Mercredi sur Bel RTL, Ahmed Laaouej a estimé qu'il existait un "bon momentum pour une coalition dite arc-en-ciel (libéraux, socialistes et écologistes)", s'abstenant ainsi de commenter l'éventuelle participation des chrétiens-démocrates flamands. "Il y a un bon momentum pour une coalition qui puisse se rassembler sur le respect des valeurs démocratiques et le respect de la dignité humaine. Les négociations sont en cours et je crois qu'il faut essayer de ne pas compliquer ces négociations par des commentaires intempestifs", a-t-il déclaré.