Les informateurs Didier Reynders et Johan Vande Lanotte achèvent cette semaine un premier tour de consultations discrètes de représentants de partis politiques ainsi que d'institutions et d'organisations hors du champ politique. 

Ils entendent fixer les principaux défis socio-économiques qui attendent le pays. Jeudi, ils feront un premier rapport au roi Philippe. Les informateurs ont eu des contacts lundi avec le cdH et Groen. Les contacts se poursuivront d'ici jeudi, notamment avec le sp.a ce mercredi. Ils sont également censés s'établir avec les partis à la manoeuvre dans les Régions. Il semble qu'à ce stade, cela n'a pas encore été le cas. Aucun contact n'a en tout cas eu lieu avec le PS. Il apparaît par ailleurs que, de son côté, le président de la N-VA Bart De Wever, qui a reçu pour la deuxième fois le Vlaams Belang dans le cadre de discussions devant mener à la formation du gouvernement flamand, a décidé de ralentir le rythme des travaux, les jugeant tributaires de l'évolution au fédéral.

Ce mardi, Didier Reynders, ministre des Affaires étrangères sortant, était à Berlin pour une conférence sur le climat et la sécurité.

Les informateurs ont également eu des contacts avec des institutions telles que la Banque nationale.

Le roi Philippe les a chargés jeudi dernier d"'identifier les défis à relever par notre pays, et les possibilités ainsi que les conditions nécessaires en vue de former un gouvernement fédéral". Ils sont attendus jeudi au Palais royal pour un premier rapport.