Après les menaces de mort proférées par Jürgen Conings à l'encontre de Marc Van Ranst, le virologue et sa famille sont placés en lieu sûr depuis plus d'une semaine . Malgré d'intenses recherches et l'important déploiement des forces de l'ordre, le militaire lourdement armé demeure toujours introuvable à ce jour .

Si le mystère de sa disparition alimente le débat public, il cristallise également les tensions politiques . Ce vendredi matin, le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke a tenu à mettre les points sur les i. Pour le socialiste flamand, il est impératif que chacun affirme son soutien au virologue: " Tous les politiques doivent continuer à soutenir Marc Van Ranst sans relâche ", a-t-il déclaré dans l'émission De Ochtend, sur Radio 1.

Une question "complétement différente"

" Il doit être soutenu pour son rôle en tant que virologue, mais également en tant qu'individu et pour son droit à exprimer son opinion ", a insisté le ministre. Et ce, peu importe si ses déclarations et son avis scientifique peuvent en déranger certains. " Je soutiens sans réserve le rôle de Marc Van Ranst. Que je sois ou non toujours d'accord avec ses conseils. C'est une question complètement différente ", a clarifié le socialiste.

" Une société où quelqu'un est menacé de la sorte, cela pose question ", a conclu le ministre de la Santé.