Les options de fusionner les communes bruxelloises et les zones de police de la capitale ne correspondent pas aux positions et au programme défendus par le cdH. Les exemples de Paris et d'Anvers démontrent que ce n'est pas la panacée. Ce serait de plus une grave erreur car la commune est l'institution dont les citoyens se sentent le plus proches, a affirmé dimanche le député-bourgmestre de Woluwe-Saint-Pierre, Benoît Cerexhe.

Dans un entretien publié samedi par le quotidien flamand 'De Standaard', Benoît Lugten, président démissionnaire du cdH, s'est montré favorable à la fusion des communes et des zones de police à Bruxelles.
"Je suis très surpris car cela ne correspond ni aux positions du parti, ni au programme du cdH. La question centrale qui doit être posée, c'est celle du niveau de pouvoir le plus approprié pour gérer chaque compétence, selon le principe de subsidiarité. Ce travail avait d'ailleurs commencé à l'occasion de la dernière réforme de l'Etat, en 2013. Il doit être poursuivi", a affirmé M. Cerexhe.
Le chef de file du cdH au parlement bruxellois estime a contrario que fusionner les communes et les zones de police serait "une grave erreur".
"Par les temps qui courent, les communes constituent encore un niveau de pouvoir très concret et pragmatique dans lequel les citoyens se reconnaissent via la proximité politique avec les élus locaux", a-t-il ajouté.
Les dimensions plus grandes de la zone de couverture d'un niveau de pouvoir ne sont pas un gage de meilleur fonctionnement. Les statistiques du chômage ne sont ainsi pas meilleures à Anvers qu'à Bruxelles. La sécurité n'est par ailleurs pas non plus meilleure dans la métropole portuaire, ou dans une ville comme Paris, a-t-il encore dit.
Par ailleurs, une étude récente de l'université de Gand commandée par l'ex-ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA) conclut qu'une fusion des zones de police n'améliorerait pas le service au citoyen, d'autant qu'une centrale d'achats existe déjà et qu'il y a une coordination entre les zones.
Enfin, a conclu le député-bourgmestre cdH bruxellois, il importe de ne pas donner du grain à moudre à ceux qui rêvent d'une co-gestion de Bruxelles. (INT, POL, JDD, GGD, fr)