Alors que l'évènement de la Boum 2 approche à grands pas , de nombreux Belges s'impatientent face aux mesures sanitaires de plus en plus difficiles à tenir. Interrogé à ce sujet par Maxime Binet, Geores Gilkinet invoque la patience. "Les mesures sont adaptées. On va pouvoir se revoir à 10 à l'extérieur. C'est trop lent par rapport à ce que les gens attendent mais il faut encore un peu de patience pendant que la vaccination avance."

Le ministre Gilkinet assure ne pas avoir envie de donner de l'importance aux déclarations de Jan Jambon, qui ont fait réagir dans le paysage politique belge. "Je ne vais pas donner plus d'importance qu'elle n'en a ! Ce n'est que de la politique politicienne. C'est une manière pour Jan Jambon de faire diversion sur d'autres dossiers que je n'ai pas envie de commenter."

Le ministre a ensuite anticipé la question de Maxime Binet en adressant son carton vert à la Région Bruxelles-Capitale. "La vaccination mobile ! On voit des infirmières sur des vélos, qui vont vacciner les personnes qui ne savent pas se déplacer."

Le carton rouge aux brevets sur les vaccins

Le ministre a par ailleurs répété qu'il espérait que l'UE puisse encore accélérer la vaccination. "J'adresse mon carton rouge aux pays sur le plan européen qui n'arrivent pas à s'accorder sur une levée des brevets de vaccins. L'urgence est de pouvoir vacciner, et d'avoir plus de vaccins disponibles" , déclare le ministre.

Même si cela va à l'encontre du marché, c'est une nécessité selon le Ministre. " Si on regarde le taux de vaccination dans les pays plus fragiles, il faut trouver une solution pour les petits pays comme la Belgique. Cette levée temporaire serait un acte important."