"Selon moi, il y a 70% de chances que Sophie Wilmès reste Première ministre", a déclaré Georges-Louis Bouchez. "Elle a des arguments pour être Première ministre."

Selon le libéral, la question de reconduire ou non Sophie Wilmès ne devrait pas se poser : "Quand on voit les sondages d’opinions, elle est largement en tête du côté francophone. Ce serait bien que de temps en temps, on suive ce que veut la population".

Pour lui, un équilibre doit être maintenu afin de parvenir à former un gouvernement et surtout, pour que les libéraux puissent faire entendre leur politique : "Il faut avoir une vue d’ensemble sur le casting. Il faut respecter tous les équilibres. On est ici dans un gouvernement avec qui penche vers la gauche. Si en plus on a un chef d’équipe qui est de gauche..."

En ce qui concerne l'éventualité de voir Paul Magnette s'installer au 16, Georges-Louis Bouchez se dit surpris : "Je n’ai pas à juger évidemment, mais je ne m’attendais pas à ce qu’il souhaite quitter ce poste aussi rapidement", explique-t-il.

Actuellement, sept partis vont poursuivre les négociations dans la semaine, avec les deux préformateurs Egbert Lachaert (Open VLD) et Conner Rousseau (SP.A) aux commandes.