Les congrès de participation de la N-VA, du CD&V et de l’Open Vld ont validé mardi soir la mise en place du gouvernement flamand Jambon Ier et dévoilé le casting ministériel. La N-VA obtient 4 ministres, dont la ministre-Présidence, tandis que le CD&V en obtient trois. Il en reste donc deux pour l’Open Vld (9 ministres en tout). L'incertitude quant aux négociations fédérales a pu pousser des potentiels favoris pour des postes à ce niveau de pouvoir à sécuriser leur position en privilégiant le gouvernement flamand.

Des pointures telles que Wouter Beke, voire Gwendolyn Rutten (comme expliqué ci-dessous) et bien sûr Jan Jambon ont ainsi choisi d'intégrer le gouvernement flamand. Le nom de ces derniers était pourtant cité dans la course au 16 pour certains, comme potentiel futur vice-Premier pour d'autres. Les difficultés et la lenteur des négociations fédérales tout comme les complications liées à la présidence des partis ont très certainement pesé dans la balance.


Voici donc le casting du futur gouvernement flamand :

Jan Jambon (N-VA) sera le ministre-Président. À 59 ans, le ministre de l’Intérieur sortant, ex-candidat au poste de Premier ministre, succède à Geert Bourgeois (N-VA).

Ben Weyts (N-VA) devient ministre de l’Enseignement. Le ministre flamand de la Mobilité sortant bénéficie d’une solide expérience et d’une forte popularité dans le Brabant flamand. Sa présence est incontournable. Il obtient un poste très convoité et sur lequel lorgnait Theo Francken, dont il est proche. Mais deux ministres N-VA issus de la même province pouvaient difficilement intégrer le même exécutif. Francken est pressenti comme leader de l’opposition fédérale, comme chef de groupe à la Chambre. Une rumeur parle de la présidence du parti.

Zuhal Demir (N-VA) reçoit l’Energie et l’Environnement. La secrétraire d’État à l’Égalité des chances sortante est un poids lourd à la N-VA, incontournable au Limbourg.

Matthias Diependaele (N-VA), chef de groupe sortant et député issu de Flandre orientale, devient ministre des Finances.

Benjamin Dalle (CD&V) devient ministre flamand en charge des Affaires bruxelloises.

Hilde Crevits (CD&V), figure de proue des chrétiens-démocrates flamands, deviendrait vice-ministre-présidente, hérite du portefeuille de l'Emploi, de l'Économie, de l'Économie sociale et de l'Agriculture.

Wouter Beke (CD&V), président du parti avait remplacé Kris Peeters au gouvernement fédéral après son départ pour l’Europe. Il était l’un des candidat préssentis pour le 16. Il obtient la Santé.

Les noms des ministres Open-Vld ne sont pas encore connus.

Bart Somers (Open VLD), 55 ans, ex-ministre-Président flamand et ancien président de l’Open Vld, bourgmestre de Malines, deviendrait ministre de l’Intégration.

Le 9e ministre n'est pas encore connu. Il reviendra à l'Open Vld.

Gwendolyn Rutten, présidente de l’Open VLD, était pressentie pour devenir ministre flamande. Son choix renforcerait les chances d’Alexander De Croo d’entrer au “16”. Elle aurait demandé et obtenu une nuit de réflexion avant de rendre sa décision qui tombera donc ce mercredi. Maggie De Block pourrait être ministre flamande de la Justice si Rutten n'y va pas.

Liesbeth Homans (N-VA) devient présidente du Parlement flamand.