Les délégations du PS et du PTB d'Herstal se sont rencontrées jeudi afin d'affiner leurs positions sur différents thèmes en d'une éventuelle collaboration au sein du collège, le bourgmestre Frédéric Daerden ayant proposé un échevinat à la conseillère Nadia Moscufo, présente au sein de l'assemblée depuis 18 ans et forte de 2.054 voix.

Malgré sa majorité absolue (19 sièges sur 35), PS-H a décidé d'ouvrir sa majorité au PTB qui a enregistré une progression de 10% et remporté 9 sièges soit 5 de plus qu'en 2012. Le PTB s'est présenté à la table des négociations avec sept revendications portant entre autres sur l'emploi communal, le logement social, la lutte contre la pauvreté, un glissement fiscal vers les multinationales, l'éthique ou encore un plan de mobilité et de stationnement concocté par la population.

La délégation du Parti Ouvrier est arrivée sans note ni solutions budgétaires afin d'appliquer ses propositions alors que une demande préalable en ce sens avait été formulée. Le PTB propose toutefois une augmentation d'une série de taxes (force motrice, sur les grandes surfaces, les places de parking, les surface commerciale de plus de 600 m²) ou l'utilisation des réserves de la SLP, estimées à 7 millions, pour construire 400 logements sociaux sur six ans.

Les parties se reverront le 5 novembre prochain, PS-H se laissant le temps d'analyser les revendications du PTB lequel, au sortir de cette deuxième rencontre, ne semble pas très positif quant à une éventuelle entrée dans la majorité.