Le parti libéral semble peu apprécier la communication du ministre de la Santé Frank Vandenbroucke (Vooruit). Après le député MR Denis Ducarme, qui reprochait au socialiste flamand son "manque terrifiant d'empathie" dans une interview accordée à La Libre, c'est au tour du président du parti de critiquer le discours de celui-ci. "Le ministre de la Santé doit cesser de saper la confiance et le moral des Belges", a déclaré Georges-Louis Bouchez sur Twitter après l'intervention de Frank Vandenbroucke dans l'émission C'est pas tous les jours dimanche sur RTL TVI.


Ce dernier a notamment rappelé que l'ouverture des terrasses le 8 mai ne pourrait se faire que si deux conditions étaient remplies : un taux de 70 % de vaccination chez les plus de 65 ans et une baisse importante des lits occupés aux soins intensifs. "Les risques ne sont jamais nuls. On ne peut donc rouvrir ces activités que dès que la situation est sûre", a-t-il prévenu. Une déclaration qui a suscité l'agacement de Georges-Louis Bouchez. "Les terrasses ouvriront le 8 mai, c’est un engagement !", a-t-il martelé.

Cette nouvelle sortie du président du MR ne fait pas non plus l'unanimité. Le président de Défi, François De Smet, lui a notamment rétorqué sur le même réseau social : "Ce qui sape la confiance, ce sont les messages contradictoires de la majorité Vivaldi. Encore."