Ilse Uyttersprot, mère de deux enfants et âgée de 53 ans, a été retrouvée assassinée a annoncé Christoph D'Haese, bourgmestre d'Alost (N-VA). "Avec horreur et incrédulité, je viens d'apprendre la mort d'Ilse Uyttersprot dans des circonstances dramatiques", a-t-il déclaré à Het Laatste Nieuws.

"J'ai entendu dire que l'auteur se serait dénoncé, mais les circonstances exactes feront l'objet d'une enquête plus approfondie par la police et le parquet dans les heures à venir. Mes pensées vont principalement aux deux enfants d'Ilse et à ses proches parents. Ils auront tout notre soutien dans les semaines et mois à venir. Personne ne mérite de perdre une mère à ce jeune âge. Personne ne devrait mourir si jeune. J'espère que les circonstances seront rapidement éclaircies et que l'auteur de ce crime sera puni de manière appropriée. Au nom de l'ensemble du conseil municipal, j'offre à la famille et aux amis d'Ilse nos sentiments de compassion. Je leur souhaite sincèrement beaucoup de force.", poursuivait-il.

L'ancienne bourgmestre d'Alost avait, pour rappel, accédé à une brève notoriété mondiale en 2011, époque où une vidéo avait fuité d'Ilse Uyttersprot dans le cadre privé.

Les faits ont eu lieu dans la sphère relationnelle

L'homicide de l'échevine Ilse Uyttersprot à Alost a eu lieu dans le cadre de la sphère relationnelle, a indiqué mardi le parquet de Flandre orientale. La police fédérale est actuellement en train d'examiner l'affaire. Un homme s'est rendu mardi matin à la police en annonçant qu'il avait tué la femme de 53 ans. La police a en effet retrouvé ensuite le corps sans vie de l'ancienne bourgmestre d'Alost Ilse Uyttersprot (CD&V), tuée dans des circonstances suspectes dans une habitation de la Meuleschettestraat.

"Le parquet a désigné un juge d'instruction", a expliqué Annelies Verstraete, du parquet de Flandre orientale. Le laboratoire, le juge d'instruction, le parquet et le parquet général sont descendus sur les lieux, ainsi que la police judiciaire fédérale (PJF) qui mène l'enquête.

Selon le parquet, les faits ont eu lieu dans le cadre de la sphère relationnelle, mais aucune autre information n'a pu être donnée pour l'instant.

"Alost est complètement abattu", a-t-il indiqué mardi à l'agence Belga. Il s'agit d'"un acte non-politique, qui s'est déroulé dans la sphère relationnelle", a-t-il ajouté. L'affaire est actuellement examinée par la police fédérale. "Mes pensées vont à la famille et aux deux enfants, que je connais bien. Le père de ses deux enfants. Et à la mère d'Ilse", s'est exprimé D'Haese, qui souhaite limiter ses commentaires aux condoléances à la famille et aux proches.