Après avoir été pointée du doigt pour sa lenteur, la Flandre semble décidée à donner un coup d'accélérateur à sa campagne de vaccination. Jan Jambon aurait d'ailleurs tenté d'obtenir davantage de vaccins Pfizer pour la Flandre. Un aveu fait mercredi lors d'une session au Parlement flamand. "J'ai moi-même contacté Pfizer pour savoir s'il y avait moyen que la Flandre fasse des achats séparés", explique le Ministre-Président. "Mais pour le moment, cette porte est fermée."

Si son initiative n'a eu aucune conséquence, elle interroge étant donné que la Belgique est passée par l'Europe pour coordonner ses achats de vaccins contre le coronavirus. "Je ne voulais pas contourner le fédéral", s'est défendu Jan Jambon. "Nous adhérons à tous les accords européens. Mais il est logique que vous mettiez vos contacts dans la balance. Nous voulions indiquer que nous étions candidats pour acheter des vaccins si c'était possible." 

Interrogé par De Standaard, Frank Vandenbroucke, le ministre de la Santé, n'a pas souhaité commenter l'acte de son confrère. 

Pour rappel, la Belgique, comme les autres Etats-membres, est passée par l'Union européenne afin de coordonner l'achat de vaccins. Elle a ainsi participé à l'achat de cinq vaccins, sur les six contrats conclus par la Commission européenne. La Belgique ne s'est pour l'instant toujours pas prononcée sur l'achat du vaccin développé par GSK/Sanofi.