Dans une réponse au député régional Björn Rzoska (Groen), Jan Jambon a assuré qu'il ne connaissait pas l'intéressé, Aurélien Verhassel, ancien chef de file du groupuscule français d'extrême droite "Génération identitaire", présent au premier rang de la cérémonie aux côtés du député Vlaams Belang Dries Van Langenhove, lui-même leader du mouvement extrémiste Schild & Vrienden.

M. Jambon a assuré qu'il n'avait pas eu d'emprise sur la liste des invités.

A Courtrai, l'échevin sp.a Philippe De Coene et le bourgmestre Vincent Van Quickenborne (Open Vld) ont vivement condamné cette intrusion. Le collège communal a d'ailleurs décidé de s'emparer de l'organisation des prochaines cérémonies du 11 juillet.

Quant à la section courtraisienne de la N-VA, elle a dénoncé la présence de cet homme plusieurs fois condamné en justice pour violences, et accusé la section locale du Vlaams Belang d'en être responsable. Elle dit y voir "une incitation à la division et à la haine".