L'affaire a fait grand bruit ce vendredi 4 octobre. Alors que les députés flamands débattaient de la déclaration de politique générale, le nouveau ministre-président s'occupait, quant à lui, en jouant sur son smartphone. La journée n'était pourtant pas simple pour Jan Jambon. En effet, ce dernier a dû faire face à une fronde de l'opposition qui a plus tard claqué la porte de la séance plénière, faute de données chiffrées accompagnant le fameux accord présenté par la "suédoise bis". 

Le nationaliste flamand a tenu à revenir sur cette journée mouvementée et surtout, sur les images de la chaîne de télévision Een qui le présentaient comme jouant à Angry Birds. " Je suis conscient que ce n'est pas une bonne image, mais j'attendais un message important, et j'ai été quelque peu distrait, a reconnu Jan Jambon au micro de Radio 2. Je ne pense pas que cela soit catastrophique au regard de tout le travail que nous avons déjà effectué". 

Reprenant l'expression remise au goût du jour par Donald Trump, le nouveau ministre-président flamand a ironiquement crié aux " fake news". " Ce n'était pas Angry Birds, c'était Toy Blast", a-t-il ajouté hilare.