Le bourgmestre de Middelkerke veut passer la main à son suppléant sur la liste N-VA sur laquelle il avait été élu, Joren Vermeersch. L'ancien entraîneur fédéral de judo, élu pour la première fois en 1999, ne veut plus effectuer les 4 heures de trajet aller-retour qui sépare la Chambre de sa commune côtière. "C'est une perte de qualité de vie. Je ne veux plus de ça. Et ce que nous y faisons est souvent inutile. C'est devenu un métier inutile", estime-t-il.

Jean-Marie Dedecker ne précise pas le moment où il démissionnera, peut-être l'année prochaine. "Je dois encore rester à Bruxelles pour quelques projets qui concernent Middelkerke. Par exemple, nous organiserons le championnat de Belgique de cyclocross l'année prochaine. Je voudrais qu'il ait lieu au domaine militaire de Lombardsijde. Pour ce faire, vous avez besoin de la ministre (de la Défense)", a-t-il dit.

M. Dedecker ajoute qu'il ne figurera plus sur aucune liste électorale à l'avenir, sauf aux élections communales. Il souhaite en effet rester bourgmestre après 2024.