Un peu moins d'un mois après la diffusion des images de l'arrestation de Josef Chovanec et quelques semaines après la commission parlementaire Intérieur et Justice, Koen Geens a été questionné sur cette affaire hier dans l'émission "De Afspraak" sur la VRT.

Il a tout d'abord expliqué que cette affaire le touchait personnellement: "Je n'en dors plus la nuit, cela me rend malade."

Alors que certains pointent du doigt les autorités judiciaires, Koen Geens a précisé à plusieurs reprises que le parquet était indépendant.: "Le ministre de la Justice n'a rien à dire sur les poursuites. Je ne suis qu'un intermédiaire. Je ne suis pas le patron du parquet. Le parquet fonctionne de manière totalement indépendante."

Lorsque le journaliste a tenté de parler de l’enquête, Geens a botté en touche: "Mon expérience me dit qu'en tant que ministre de la Justice, si vous parlez de ce que fait le juge d'instruction, vous allez passer une mauvaise journée le lendemain."

L'ancien ministre des Finances espère avoir des réponses dans cette affaire:" J'espère que le parquet a une bonne réponse. Pourquoi après un décès dans une cellule de police, le chef de la police n'a pas été informé. On se sait toujours pas pourquoi cela n'est pas remonté plus haut dans la hiérarchie."