Pour Kristof Calvo (Groen), "la N-VA ne sera jamais la solution" à la question climatique.

"La question du climat ne bloque pas chez les Flamands mais dans certains partis flamands. Ce n'est pas une question communautaire", a affirmé mardi Kristof Calvo (Groen) dans l'émission Matin Première sur la RTBF. "Je me fous de la N-VA qui s'affiche de plus en plus comme lobbyiste du secteur nucléaire. Ce parti ne sera jamais la solution" aux enjeux climatiques, a-t-il ajouté. Pour le député écologiste, "il existe des solutions sans la N-VA" mais pour avancer, "il faut faire le nécessaire pour convaincre le CD&V et l'Open Vld".

De la parole aux actes

"Les libéraux, tant côté francophone que néerlandophone, parlent beaucoup du climat - et c'est une bonne chose - mais maintenant, ils doivent passer des paroles aux actes", a ajouté Kristof Calvo en balayant, par ailleurs, les "conneries" de Joke Schauvliege.

La ministre flamande de l'Environnement a affirmé, au cours d'une réunion avec l'ABS, un syndicat agricole flamand, que les manifestations des jeunes pour le climat étaient "manipulées" et que la Sûreté de l'État lui en avait apporté la preuve. Des propos qu'elle a retirés ce mardi, admettant qu'elle était allée "trop loin".

"Les conneries de Schauvliege"

"Les conneries de Schauvliege, ce n'est pas l'essentiel. La réponse que l'on doit donner aux jeunes manifestants, ce n'est pas des discussions sur Schauvliege. J'espère qu'on parlera le plus vite possible des modalités de la loi Climat", a encore déclaré Kristof Calvo selon qui "il est temps d'organiser un vrai glissement de la fiscalité vers les gros pollueurs et les grosses fortunes".

"Notre ambition, c'est de relier les gilets jaunes et les gilets jeunes", a-t-il ajouté.

Enfin, interrogé sur l'ambition affichée par Jan Jambon de devenir Premier ministre, Kristof Calvo n'a pas mâché ses mots. "Il déteste la Belgique. Jan Jambon n'est pas candidat Premier ministre; il est candidat liquidateur du pays", a-t-il conclu.