"Qui va faire quoi?", presse-t-il. M. De Backer était jusqu'à la semaine passée à la tête de la taskforce "Testing & Shortages" (tests et pénuries, NDLR). D'ici quelques semaines, le nombre de tests réalisés pour détecter le coronavirus passera des 60.000 à 70.000 par jour. Avec un maximum quotidien de 90.000 tests.

"La capacité des laboratoires n'est plus un problème", assure le libéral flamand. "Mais je me fais de gros soucis au sujet des échantillons. Qui va faire quoi?", affirme-t-il.

Pour tous les tests envoyés en laboratoire, un professionnel médical est nécessaire pour prendre en charge un échantillon. La capacité des laboratoires est gérée au niveau de l'échelon fédéral, mais les entités fédérées sont chargée du personnel responsable des échantillons. L'ancien ministre assure qu'il demandait depuis des mois qu'une stratégie soit en place à cet effet.

Selon les médecins dans les postes de triage, il n'est actuellement pas possible de trouver du personnel en suffisance pour mener les tests supplémentaires.