Politique belge

Patrick Dewael (Open Vld) a décidé de présider la séance d'installation de la Chambre depuis son banc.

En qualité de député le plus ancien, il appartient au libéral flamand de présider la séance d'installation, étant donné que l'ancien président, Siegfried Bracke, n'a pas été réélu.

Traditionnellement, le président prend place au perchoir et est flanqué pour cette première séance des deux députés les plus jeunes, soit Melissa Hanus (PS) et Dries Van Langenhove (Vlaams Belang).

La présence du second, fondateur du mouvement d'extrême-droite Schild&Vrienden, au perchoir de la Chambre a suscité une vive polémique. Pour y couper court, M. Dewael ne s'est pas installé dans le fauteuil du président en attendant la désignation par l'assemblée d'un président.

"C'est ma place, et c'est la seule que l'électeur m'ait confiée. Cela vaut pour nous tous", a expliqué M. Dewael.

Le perchoir est donc resté vide et les deux assistants n'ont pas quitté leur banc.

"J'ai voulu éviter le tumulte" a expliqué M. Dewael dans les couloirs de l'assemblée.