Les 75 députés wallons, élus lors du scrutin du 26 mai dernier, feront leur rentrée ce mardi après-midi au Parlement de Wallonie qui comptera désormais 23 députés socialistes (-7 par rapport à la législature précédente), 20 MR (-5), 12 Ecolo (+8), 10 cdH (-3)et 10 PTB (+8). Sur le coup de 14h00, ils se réuniront sous la direction d'André Antoine (cdH), le président sortant, assisté par Rodrigue Demeuse (Ecolo) et Rachel Sobry (MR), qui assumeront provisoirement les fonctions de secrétaire, dévolues par le règlement aux deux plus jeunes membres de l'assemblée.

Les élus installeront les trois commissions de vérification des pouvoirs, chargées principalement de préparer la validation des élections.

Sans incident, les députés prêteront serment dès l'adoption, prévue dans l'après-midi, des rapports de ces commissions.

En 2014, ce qui ne devait être qu'une formalité avait toutefois tourné au vinaigre, la commission de vérification des pouvoirs - au sein de laquelle le MR avait décroché par tirage au sort 4 sièges sur 7 - bloquant le parlement pendant 3 jours et 3 nuits en raison de recours déposés dans différents arrondissements électoraux, dont ceux de Liège, de Verviers et de Charleroi.

Depuis, la procédure a été revue et les parlementaires devraient prêter serment mardi après-midi. Le président de l'assemblée sera ensuite élu, tout comme les membres du bureau du parlement.

A l'issue des élections du 26 mai, l'assemblée régionale, où le cumul des mandats régionaux et locaux est désormais interdit à moins d'avoir obtenu un taux de pénétration permettant de déroger à cette règle, comptera 31 nouveaux élus, pour un âge moyen de 46 ans.