Plusieurs experts ont tiré la sonnette d'alarme, ce jeudi 14 janvier, au sujet des variants britanniques et sud-africains du coronavirus. Mettant en garde contre un virus plus contagieux, les professionnels de la santé ont appelé à ce que des mesures plus strictes soient mises en place rapidement, notamment concernant les voyages. A la Chambre, plusieurs députés ont également manifesté leur inquiétude et ont estimé qu'il était nécessaire de davantage réglementer les départs en vacances. Interrogé sur la question, le Premier ministre n'a pas écarté la possibilité de resserrer la vis très prochainement. Alexander De Croo a ainsi expliqué avoir demandé l'avis au GEMS, le groupe d'experts chargés de conseiller le gouvernement, sur la marche à suivre face à ces inquiétants variants. "Nous avons demandé aux experts de s'intéresser aux variants et de nous dire rapidement si des règles supplémentaires étaient nécessaires", a détaillé le libéral flamand à la Chambre, ce jeudi. 

Faut-il donc s'attendre à ce qu'un Comité de concertation anticipé ait lieu dans les jours à venir ? Tout dépendra de l'avis rendu par les experts. Mais la ministre de l'Intérieur, Annelies Verlinden (CD&V) ne s'était pour sa part pas montrée défavorable à ce que les autorités se réunissent avant le vendredi 22 janvier - date à laquelle est normalement programmé le prochain Codeco. 

Soulignant les bonnes nouvelles rapportées ces derniers jours au sujet du vaccin, le Premier ministre a toutefois mis en garde quant à une dégradation de la situation dans les jours à venir. Il a ainsi rappelé que la Belgique "n'était pas une île" et que même si la situation restait sous contrôle pour le moment, il ne fallait pas perdre de vue ce qui se passait actuellement dans les pays voisins.

"Le variant britannique circule déjà sur notre territoire" 

Le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke (sp.a), a annoncé que de nouvelles contaminations au variant britannique avaient été détectées sur notre territoire. "Il y a environ 8 nouveaux clusters en lien avec cette nouvelle variante", a-t-il expliqué à la Chambre, ce jeudi. "3 clusters n'avaient aucun lien avec l'étranger, les autres avaient des liens avec le Liban, la Suisse, le Royaume-Uni et Dubaï. Le variant circule donc aussi en Belgique et n'est pas toujours lié aux voyages, même si parfois c'est le cas. Nous sommes confrontés à un nouveau danger."