Politique belge Février 2018. " Tant les sommes à récupérer que les dossiers ouverts se situent à un plus haut historique. En outre, les chiffres provisoires relatifs aux montants effectivement encaissés sont très prometteurs, tout comme ceux de l’année précédente. Les investissements effectués dans les moyens de l’Inspection spéciale des impôts (ISI) portent manifestement leurs fruits." C’était il y a donc un peu plus d’un an. Ces propos ont été tenus à l’agence Belga par l’ancien ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA). Le ministre réagissait aux montants enrôlés par l’ISI en matière de fraude fiscale, de 2,1 milliards pour l’année 2017. Et glorifiait sa politique : " On se situe à des niveaux records ."

Mais Contrairement à ce qui était dit, les années 2016 et 2017 n’ont pas été "historiques".

(...)