L'élu visé est l'Ecolo Guillaume Defossé. Le tweet incriminé remonte à la fin du mois de mars. Le député fédéral y critique le fait que son collègue MR Denis Ducarme parle du F-35 dans les médias, mais est absent de la commission Achat et Ventes militaires. M. Ducarme n'est pas membre de cette commission.

"L'obligation de confidentialité qui existe tant au sein de la Commission de suivi des missions à l'étranger qu'au sein de la Commission des Achats et Ventes militaires s'applique au contenu, mais les annonces concernant les présences et les comportements de vote contiennent également des informations essentielles et ne peuvent être exclues de cette confidentialité", estime M. De Roover. Le chef de groupe demande donc à la présidente de la Chambre de vérifier si le devoir de confidentialité a été violé.

"Nous prenons acte du courrier que la N-VA a envoyé à la présidente de la Chambre", a réagi le chef de groupe Ecolo Gilles Vanden Burre. "Sur le fond, la situation est sans commune mesure avec la faute commise par M. Francken vu que Guillaume Defossé parle dans son tweet de Denis Ducarme qui n'est même pas membre de la commission en question. C'est une vaine tentative de la N-VA pour essayer de détourner l'attention."