Les députés N-VA Lorin Parys et Valerie Van Peel proposent d'adopter un mot-code pour signaler des cas de violences conjugales, à l'exemple de l'Espagne. 

Une personne qui a besoin d'assistance pourrait se rendre dans une pharmacie et commander un "masque 19", signal donné au pharmacien qu'il doit avertir la police. "Il est important en cette période de confinement que les victimes de violences domestiques aient un maximum de possibilités d'appeler à l'aide. Tout le monde n'a pas la possibilité de téléphoner sans être dérangé ou d'accéder à internet. Pendant la crise, les pharmaciens restent ouverts et accessibles. Ils peuvent donc jouer un rôle important pour lutter contre la violence familiale", a expliqué Lorin Parys.

Les députés ont interpellé les gouvernements fédéral et flamand à ce sujet. Le ministre flamand du Bien-être, Wouter Beke (CD&V), s'est montré positif. Des mesures sont en cours d'élaboration et attendues pour la fin de la semaine, a indiqué son cabinet.