Le volume de l'emploi et les moyens alloués aux aides par la Région, qui s'élèvent à plus d'un milliard d?euros par an, seront maintenus. Tous les travailleurs sous régime APE, soit plus de 65.000 personnes qui travaillent dans les crèches, les écoles, l'aide aux personnes âgées, les services de soins à domicile, les communes, le secteur culturel, sportif ou environnemental sont préservés, assure la ministre régionale de l'Emploi, Christie Morreale.

Selon cette dernière, de nouveaux emplois répondant à des besoins sociétaux prioritaires pourront même être créés grâce à des appels à projets dans des domaines spécifiques.

La réforme, qui a fini par aboutir après avoir capoté lors de la précédente législature, entrera en vigueur le 1 janvier 2022.

"C'est une très bonne nouvelle pour toutes les personnes qui travaillent dans des secteurs essentiels du non-marchand et des pouvoirs locaux en Wallonie. Grâce à un travail construit dans le respect de la concertation, le gouvernement vient d'inscrire des milliers d'emplois dans la durée et donner de nouvelles perspectives aux personnes qui s'engagent quotidiennement pour la collectivité", se félicite enfin la ministre.

La réforme des APE concerne plus de 65.000 travailleurs (dont près de 44.500 équivalents temps plein) et près de 4.000 employeurs.