Ils avaient claqué la porte avec fracas. Les voici de retour à l’avant-scène. Mardi, Damien Vandermeersch (professeur de procédure pénale à l’UCLouvain) et Joëlle Rozie (université d’Anvers) ont été entendus par les membres de la commission Justice de la Chambre. 

En 2015, ils avaient été mandatés par le ministre de la Justice Koen Geens (CD&V) pour plancher sur un nouveau Code pénal. Leur rapport, bourré de propositions innovantes, avait été à ce point amendé par le conseil des ministres qu’ils avaient estimé que des aspects fondamentaux de leurs suggestions, notamment les alternatives à l’emprisonnement, avaient été bafoués. Ils avaient dès lors préféré jeter l’éponge, fin 2017. Depuis, cependant, le MR, le CD&V et l’Open VLD ont ressuscité le texte sous la forme d’une proposition de loi, dont la commission discutait mardi. Les idées de Mme Rozie et M. Vandermeersch semblent avoir été très bien accueillies. On verra la suite.