La ministre fédérale du Climat, la Bruxelloise Zakia Khattabi (Ecolo), a fait part ce mardi 12 janvier de son étonnement quant à la répartition des 6 milliards d'euros du plan de relance. "Curieuse de prendre connaissance des analyses et critères qui ont prévalu à une telle répartition, aussi défavorable à #Bruxelles reconnaissons-le...", a réagi la ministre sur son compte Twitter. Un avis auquel a fait écho la secrétaire d'État bruxelloise à la Transition économique, Barbara Trachte (Ecolo). "Bruxelles est le moteur économique du pays et concentre les secteurs les plus impactés par la crise. Nous attendons des explications et demandons au secrétaire d'État fédéral (Thomas) Dermine de retenir des projets leviers, qui soutiennent les entreprises et celles et ceux qui travaillent dans notre capitale", a écrit l'écologiste sur Twitter. Le président de DéFi, François De Smet, a également rejoint les deux écologistes, jugeant "décevante" la part allouée à la Région bruxelloise. 

Ecolo et DéFi étant tous deux membres de la majorité bruxelloise, leurs interrogations ont mené à la tenue d'une réunion d'urgence ce mardi. Comme l'annoncent nos confrères du Soir, ce sont Ecolo et Groen qui ont surtout été à la manoeuvre et ont souhaité que se rencontrent les partenaires de la majorité. Même si cela n'a pas été du goût de toutes les formations politiques, les ministres bruxellois ont rendez-vous à 12h30 pour discuter de cette répartition jugée "défavorable" par Mme Khattabi.