Dans l’enquête, un juge d’instruction a été désigné pour "tentative d’assassinat (contre le virologue Marc Van Ranst, NdlR) et possession illégale d’armes dans un contexte terroriste", a indiqué le parquet. Celui-ci a aussi fait savoir que les recherches menées sur la voiture du militaire ont montré "l’existence d’un mécanisme suspect". La voiture pourrait donc avoir été piégée, mais le parquet n’a pas confirmé.

Refusé à la police fédérale

Selon Belga et VTM, Jürgen Conings, que les forces de l’ordre recherchent depuis mardi, avait présenté sa candidature pour entrer à la police fédérale en mars 2020. Il avait été écarté à la suite d’un test de personnalité. Il était candidat à une fonction auprès de la Direction de la sécurité publique (DAS).

Au niveau politique, le Premier ministre, Alexander De Croo (Open VLD), a annoncé, vendredi, avoir demandé au Comité de concertation pour le renseignement et la sécurité (CCRS) d’élaborer un plan d’action sur la manière dont les services armés gèrent la menace des personnels radicalisés. Ces services armés sont la Défense, la police, la douane et la justice.

Selon le cabinet du Premier, M. De Croo et Ludivine Dedonder (PS), la ministre de la Défense, "sont sur la même ligne" et travaillent ensemble.

Ce plan d’action doit aussi porter sur la manière dont les informations circulent et sont suivies d’actions, ainsi que sur les procédures utilisées à l’égard des membres du personnel qui seraient radicalisés, a précisé le "16".

Le plan devrait être discuté le mois prochain au sein du CCRS, avant d’être soumis au Conseil national de sécurité (CNS).