Le cdH a dévoilé vendredi ses listes pour le scrutin fédéral et régional du 26 mai prochain en province de Luxembourg. La liste régionale sera tirée par le ministre wallon de l'Agriculture et président provincial du cdH Luxembourg René Collin, tandis que l'actuel député wallon et bourgmestre d'Attert, Josy Arens, emmènera celle pour la Chambre. La finalisation des listes, qui n'avaient pas toujours été présentées, est intervenue dans le contexte de l'inculpation la semaine dernière du député-bourgmestre de Neufchâteau, Dimitri Fourny, soupçonné de fraude électorale lors du scrutin communal du 14 octobre.

A la suite à son inculpation, l'intéressé, invoquant la défense de son honneur, a pris la décision de mettre un terme à sa carrière parlementaire après le 26 mai, de céder son rôle de chef de groupe au Parlement de Wallonie pour la fin de législature et de ne pas se présenter aux élections.

Or, M. Fourny, député régional wallon depuis 15 ans, et figure du cdH en province de Luxembourg, était pressenti pour être tête de liste à la Région.

Dans cette configuration, René Collin aurait, lui, pu tirer la liste pour la Chambre en l'absence pour ce scrutin fédéral du désormais ex-président des humanistes, le Bastognard Benoît Lutgen, désigné tête de liste à l'Europe.

Finalement le ministre de l'Agriculture emmènera donc les troupes pour la Région tandis que le cdH du Luxembourg a proposé à Josy Arens, la tête de liste pour la Chambre, une assemblée où il a déjà siégé à plusieurs reprises avant son élection comme député wallon lors de la législature 2014-2019.

"Nous comptons 11 nouveaux candidats sur les deux listes; et à la Région, il représente même les 3/4 de la liste", a souligné René Collin.

"La confection des listes a pris plus de temps chez nous car nous avons beaucoup de candidats potentiels et nous devons tenir compte de la répartition géographique. Il est aussi évident que la décision prise dimanche dernier par Dimitri a eu des répercussions", a pour sa part relevé l'ancien président du cdH, Benoît Lutgen.

Le parti mise sur ses élus locaux - bourgmestres, échevins ou conseillers communaux - pour être candidats. Les actuels députés provinciaux Marie-Eve Hannard et Bernard Moinet sont, eux, 2e et 3e effectifs à la Chambre.

La deuxième place à la Région est occupée par l'actuelle députée fédérale et échevine à Arlon, Anne-Catherine Goffinet.

La première suppléante est Coralie Bonnet, qui est notamment échevine à Bastogne (après avoir été durant la précédente législature adjointe du bourgmestre Benoît Lutgen) et secrétaire politique au sein du cdH. Celles-ci se trouvent donc à des places en vue si le cdH décroche à nouveau deux députés régionaux dans le Luxembourg et si René Collin devait rempiler comme ministre en cas de nouvelles participation du cdH à une majorité. Leur taux de pénétration devra alors être pris en compte pour permettre un éventuel cumul de mandat parlementaire à la Région avec un mandat exécutif communal.