Le CDH, par la voix de son chef de groupe François Desquesnes, va déposer au Parlement wallon, cet après-midi, une motion en urgence dans le cadre du dossier Nethys.

“Je demande l’envoi d’un commissaire spécial le plus vite possible. Avant vendredi en tout cas”, explique le député wallon. Il justifie la demande d’urgence parce qu’il craint que le comité de direction de Nethys parte avec des indemnités et que cette décision tombe vendredi après l’assemblée générale de Nethys qui se tient ce jour-là. “Ils sont en train de préparer leur départ. Ils ont déjà pris les bijoux de famille, maintenant ils vont partir avec le coffre-fort. S’ils ne sont pas licenciés pour faute grave comme cela semble se dessiner, on évoque un montant de 20 millions d’euros d’indemnités pour l’ensemble du comité de direction”.

La demande d’urgence sera soumise au Parlement wallon réuni en séance plénière ce mercredi après-midi. La majorité PS-MR-Écolo suivra-t-elle le CDH, dans l’opposition ? Réponse dans quelques heures.