Le siège de la nouvelle agence européenne de cybersécurité, pour lequel Bruxelles s'était portée candidate avec six autres villes de l'UE, a été attribué à Bucarest. La capitale belge était restée seule en lice face à la capitale roumaine.

Ce "Centre de compétences en cybersécurité" doit améliorer la coordination de la recherche et de l'innovation dans l'UE, pour devenir le principal instrument d'investissements communs dans la recherche, la technologie et le développement industriel en matière de cybersécurité.

Les représentants des gouvernements des 27 États membres de l'UE ont fait leur choix, mercredi, en marge d'une réunion des ambassadeurs (Coreper).

"Nous sommes évidemment déçus de ne pas avoir été retenu pour accueillir le centre. Il s'agissait d'une belle opportunité pour Bruxelles qui présentait de nombreux atouts. Nous avions reçu, par ailleurs, une très bonne évaluation de notre dossier par la Commission Européenne sur tous les points, y compris sur la connectivité et sur la sécurité de notre futur réseau 5G", a commenté jeudi le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort.

Selon celui-ci, il n'y avait pas de classement de candidatures et il revenait aux États-membres de choisir par un principe d'un état membre, une voix.

"Nous souhaitons remercier vivement tous les partenaires qui nous ont aidé à porter cette candidature dont le Premier ministre Alexander De Croo, la ministre des Affaires étrangères Sophie Wilmès, le ministre de l'Economie Pierre-Yves Dermagne, les autorités diplomatiques belges et le commissaire bruxellois à l'Europe, Alain Hutchinson. Bruxelles reste aujourd'hui une fière capitale européenne avec pas moins de 38 organisations de l'Union européenne et nous serons toujours ouverts à en accueillir de nouvelles. Félicitations à la Roumanie pour ce beau succès", a encore dit le ministre-président bruxellois.