Dans son arrêt, le Conseil d'Etat souligne que les marchés sont organisés avec un sens de circulation obligatoire. Les chalands doivent s'y présenter seul, et ne pas traîner dans leurs emplettes.

Pour la Haute juridiction, ce modèle n'est pas applicable aux foires et kermesses. Ces dernières ont en effet un but récréatif et sont fréquentées en groupes ou en familles. Elles visent aussi à présence plus longue du public sur place.