Le conseiller communal MR de Châtelet, Julien Reintjens, a démissionné de ses mandats, a annoncé mercredi le président des libéraux francophones, Georges-Louis Bouchez. Une information que le démissionnaire nous a confirmée: "J'ai bien présenté ma démission. J'ai déconné, je donne une mauvaise image du MR. Je m'en excuse et ce que j'ai fait ne doit pas être pris comme ce qu'est le MR."

Il avait fait part de sa décision au président du MR par SMS.

M. Reintjens a publié sur Facebook plusieurs messages contre la police, affirmant notamment vouloir "casser du casque" en marge de l'événement non autorisé La Boum 2 organisé le 1er mai dans le Bois de la Cambre. M. Bouchez, avait condamné fermement cette attitude. Il a demandé le renvoi de l'intéressé devant le comité de conciliation et d'arbitrage du parti. La procédure d'exclusion devait aboutir ce mercredi soir.

"Le conseiller communal de Châtelet Julien Reintjens dont la procédure d'exclusion aboutissait ce soir a démissionné de ses mandats, les rendant ainsi au MR. C'est l'issue la plus respectable compte tenu des circonstances. La conduite des élus MR doit être exemplaire", a déclaré le président du Mouvement Réformateur sur Twitter.

Le dossier de ce jeune élu avait été transféré du parquet de Charleroi au parquet de Bruxelles, La Boum 2 s'étant déroulée sur le territoire bruxellois. Julien serait donc poursuivi pour incitation à la haine: "Je m'attends à être convoqué ou qu'on vienne me chercher",concluait-il.