"Une majorité fédérale avec les écologistes et sans les libéraux? il y a des conditions bien sûr mais je pense que la question mérite d'être sérieusement analysée et posée." Voilà, dans son intégralité, le contenu du message lâché sur Twitter par le député wallon Ecolo Manu Disabato.

De toute évidence, le refus prononcé par les verts francophones de négocier avec la N-VA devient moins catégorique à mesure qu'approche la rencontre, programmée ce mardi, entre les responsables des partis écologistes et le duo De Wever/Magnette chargé par le Roi de trouver une coalition fédérale. Certes, cela ne veut pas dire qu'Ecolo dira oui à une négociation avec les nationalistes ni a fortiori qu'il est prêt à sceller une alliance avec eux. Mais cela montre que certains au parti ne rejettent plus a priori l'idée.

Manu Disabato précise que son message ne signifie pas qu'il est favorable à une coalition avec la N-VA. Il dit juste vouloir discuter de ce qui est dans la note de préformation sur le climat, sur les soins de santé, sur la relance économique. Et que sur ces points, cela "mérite au moins un débat".