Mardi soir encore, la réouverture des métiers de contact semblait plausible. Celle-ci interviendrait en même temps que la fermeture des écoles durant le congé de détente (Carnaval). Une manière de compenser d’un côté le relâchement relatif autorisé de l’autre. Ce mercredi soir, les experts du GEMS se sont toutefois positionnés en défaveur de la réouverture des métiers de contact. 

Le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke (SP.A), n'avait pour sa part pas encore voulu fermer la porte à une réouverture des coiffeurs ce mercredi matin. Le socialiste flamand a expliqué qu'elle était envisageable, sans toutefois vouloir se montrer affirmatif. "Cela dépendra de l'évaluation de la situation", avait-il ajouté. Il avait toutefois déjà averti les Belges que même si les métiers de contact venaient à rouvrir, il ne fallait pas voir cela comme un début de déconfinement.

Selon les sources de La Libre, la reprise des centres de vacances situés sur le territoire belge et celle des parcs zoologiques seront également sur la table du Comité de concertation de vendredi.