La Chambre a adopté jeudi à l'unanimité un projet de loi de la ministre de la Santé publique Maggie De Block (Open Vld) visant à réaliser des économies dans le secteur des médicaments. Le texte a été expurgé des mesures d'économie de 48 millions d'euros initialement prévues dans le secteur hospitalier.

Concrètement, la mesure sera bénéfique pour le patient. Un certain nombre de vieux médicaments verront le ticket modérateur diminuer pour un montant total de 58 millions d'euros.

C'est la troisième fois que ce projet de loi était soumis au vote en séance plénière.

Le 12 mars dernier, il était arrivé en plénière afin de permettre une entrée en vigueur le 1er avril. Le texte avait déjà été retiré en dernière minute à la demande de l'opposition, dont le cdH, pour éviter le risque de faire porter une mesure d'économie de 48 millions d'euros au secteur des hôpitaux, confronté à la crise du coronavirus.

Jeudi dernier, alors que le texte était revenu en plénière, Maggie De Block a proposé d'abandonner cette mesure d'économies. Le texte a une nouvelle fois repris le chemin de la commission où un amendement déposé par Catherine Fonck (cdH) a été adopté.

Le vote intervenu ce jeudi enterre définitivement la mesure d'économie prévue.

La loi entrera en vigueur le 1er juillet prochain, date à laquelle sera appliquée la réduction du ticket modérateur sur certains médicaments.