D’après le "Tijd" de mardi, la baisse de l’impôt des sociétés, projet attendu du gouvernement Michel, ne toucherait - du moins dans un premier temps ? - que les PME. Ce qui n’est pas vraiment du goût de la chambre de commerce américaine de Bruxelles (Amcham), composée majoritairement de gros bras US et autres multinationales. 

"Ce système à deux vitesses, avec des taux d’imposition différents pour petites et grandes entreprises, fera très peu pour la compétitivité de la Belgique et pour attirer de nouveaux investisseurs étrangers", selon les Américains. 

Un point de vue partagé par Agoria, la fédération des entreprises technologiques, qui accuse le gouvernement de vouloir sanctionner les entreprises "à cause de leur croissance".