M. Dermagne a précisé qu'il ferait une proposition en ce sens au cours de la semaine prochaine aux partenaires sociaux.

Pour ce faire la voie empruntée sera celle d'une modification de la loi sur le contrat de travail. Il s'agit, selon lui, de faire en sorte que l'on puisse demander un congé d'un demi-journée, comme pour certains événements de la vie ou des obligations civiques, pour aller se faire vacciner.

Pierre-Yves Dermagne, il importe de lever tous les obstacles logistiques, organisationnels, économiques, financiers et psychologiques à la vaccination. "C'est important pour l'ensemble de la population mais aussi pour le monde du travail et l'activité économique, pour les entreprises de faire en sorte que le personnel soit rapidement vacciné", a-t-il souligné.